info@rqoh.com   514 846-0163 ou sans frais 1 866 846-0163
2.4.4 Finition des planchers
21 mars 2017

2.4.4 Finition des planchers

Automne

Il existe différents matériaux pouvant être utilisés comme revêtement de plancher, certains plus durables que d’autres. On retrouve entre autres les couvre-sol souples et tapis, la céramique et la pierre, les planchers en bois et les planchers en béton. Dans les portiques, on retrouve parfois des grilles gratte-pieds et des tapis-brosses.

Déficiences possibles

Les finis de plancher souples (prélart, linoléum, tapis ou tuiles) sont fragiles. Il arrive souvent que des morceaux se détachent, se cassent ou se fendillent sous l’effet d’un sous-plancher défectueux, entre autres. Il est possible de faire des réparations partielles de ces finis. Cependant, s’ils sont trop abîmés, il faut les remplacer.

Les finis rigides (céramique, pierre, etc.) sont beaucoup plus résistants et sont un choix judicieux, mais sont très difficiles à réparer lorsqu’ils sont brisés. L’installation d’un fini rigide nécessite que la structure du plancher soit elle aussi très rigide. La céramique, la pierre et autres dérivés sont considérés comme fragiles au sens où ils ne fléchissent pas. Un plancher qui craque ou qui fléchit sous le poids d’un pas d’homme n’est pas assez stable pour recevoir une finition de céramique. La structure devra être renforcie, autrement les tuiles briseront les unes après les autres. Si l’on installe un revêtement rigide, il est important de bien entretenir les joints pour éviter que l’eau s’infiltre sous le revêtement et vienne abîmer le contre-plaqué. L’eau qui s’infiltrerait serait alors source de moisissures néfastes pour la santé.

Les planches des planchers de bois franc peuvent avoir tendance à s’éloigner les unes des autres dus au faible taux d’humidité en hiver, laissant ainsi apparaître des espaces plus ou moins prononcés entre les planches. Toutefois, au début de l’été, ce phénomène se résorbera de façon naturelle. La parqueterie ou le bois franc ont une longue espérance de vie, mais nécessitent d’être restaurés à l’occasion. Habituellement, cette restauration exige le déplacement des occupants. Une planification pour la restauration des finis est donc nécessaire. Il ne faut pas négliger le choix du vernis de protection, car la réglementation actuelle proscrit les produits comprenant des composés organiques volatils (COV) dans les espaces fermés comme l’intérieur d’un bâtiment.

Un plancher de béton non protégé laisse échapper de la poussière, ce qui complique considérablement l’entretien des espaces et peut aussi agir sur la santé des personnes. Il est recommandé d’appliquer une peinture à base d’époxy sur le béton. Une peinture régulière, conçue pour ce type de surface peut aussi être acceptable, mais est moins durable.

Une grille gratte-pieds se retrouve surtout à l’intérieur d’un vestibule ou devant une porte d’entrée. Elle sert à récupérer la neige, le sable ou autre résidu qui se logent sous les semelles des bottes. Ces grilles se soulèvent pour être nettoyées. Un nettoyage annuel est nécessaire pour éviter l’accumulation de poussière, la formation de rouille ou la prolifération d’insectes nuisibles.

Professionnel

Aucun.

Corps de métier

Préposé à l’entretien et spécialiste si nécessaire.

 

Vieux prélart à remplacer

Tuile céramique cassée

    

Télécharger la fiche
Télécharger la grille

Les commentaires sont fermés.